Samedi 16 septembre, Saint-Mard-de-Réno, conférence de Michel Ganivet : l'émigration percheronne au Canada, histoire d'une mémoire "oubliée"

Ils ne furent pas les plus nombreux mais ils ont été les premiers, en 1634, à établir une colonie organisée en Nouvelle-France aussi appelée « pays de Canada ». Jusqu’en 1763, année de la cession du Canada à l’Angleterre, le Perche, une des plus petites provinces de France, a fourni 324 colons au Nouveau Monde, défricheurs, bâtisseurs, cultivateurs, dont les noms de famille sont aujourd’hui parmi les plus répandus de l’actuelle province du Québec. Par la suite, les descendants, Tremblay, Gagnon, Cloutier, Bouchard, Boucher, Drouin , Guyon, Paradis, et tant d’autres patronymes engagés dans l’aventure, ont gagné les autres régions du Canada et les États-Unis.
Après avoir présenté un premier ouvrage destiné à retracer l’incroyable aventure (Épopée en Nouvelle-France), Michel Ganivet, travaille au second volume (parution printemps 2018). L’auteur y rappellera ce que furent les années où la France oublia le Canada avant que ne survienne le temps des retrouvailles. Dans le Perche, les historiens du XIXe siècle (comme l’abbé Fret, Pitard ou d’autres) passent en effet sous silence cette belle page de notre passé provincial. Étonnant « trou de mémoire » !
En fait, les liens ne furent jamais complètement coupés. La période révolutionnaire vit également partir quelques Percherons. L’Entente cordiale apaisant la relation franco-britannique, la situation se trouva radicalement changée. Pendant que des Canadiens-français, descendants des colons de la première heure, investissaient les Etats-Unis et les terres de l’Ouest canadien, d’autres, commencèrent peu à peu à revenir découvrir le pays des ancêtres, essentiellement Paris et ses grandes villes. Mais il fallut près d’un siècle entre le traité de Paris (1763) et les premiers articles parus dans la presse locale, dus au comte de Charencey, pour que renaissent les liens avec le Perche.
Une magnifique histoire qui, aujourd’hui encore, grâce à l’activité de l’association Perche-Canada fondée en 1956, continue à s’écrire…

Conférence le samedi 16 septembre, 18h, salle des fêtes de Saint-Mard-de-Réno organisée par l'association Patrimoine de Saint-Mard (participation : 7 euros par personne, gratuit étudiants et enfants).