Introduction

Emigrants partis du Perche au XVIIe et au XVIIIe siècle jusqu'en 1760 (pendant la durée du régime français), et leur paroisse d'origine.

Ce mémorial a été établi à partir de la liste publiée par Françoise Montagne en 1974 (émigrants adultes au moment du départ pour la Nouvelle-France), complétée et actualisée. Cette reconstitution, en concertation avec notre site partenaire perche-quebec.com (webmestre Jean-François Loiseau, généalogiste), résulte des ouvrages de référence et de la consultation des différentes banques de données disponibles. Elle ne prétend pas être définitive mais s'efforce d'intégrer les noms de tous ceux qui ont participé, à partir de notre province, à l'épopée de la Nouvelle-France aussi appelée Canada. Certains de ces émigrants ont été des pionniers. D'autres, à l'opposé, ne sont cités qu'au hasard d'un registre ou d'un recensement sans que leur destin ne soit exactement identifié. Installés pour la plupart sur les rives du Saint-Laurent, correspondant à l'actuelle province du Québec, nous avons considéré que tous devaient être mentionnés (324 noms identifiés).
Dans le souci de mettre d'abord en évidence une communauté humaine engagée dans le mouvement d'émigration et plutôt que de se limiter au territoire du Perche appréhendé dans ses strictes limites historiques (Grand Perche et Perche-Gouet), cette liste intègre également des émigrants issus de provinces voisines (Normandie, Maine, Orléanais), associés, en raison d'affinités, de liens amicaux ou familiaux, au destin des émigrants originaires du Perche. Il convient notamment de rappeler que, dans cette perspective, l'association Perche-Canada, fondée en 1956, a aussi tenu ses assemblées générales dans le Saosnois et le Perche Sarthois (Saint-Cosme-en-Vairais, La Ferté-Bernard), en Normandie (Alençon), dans le Pays d'Ouche (L'Aigle), et le Thimerais aussi appelé Terres Françaises (Montigny-sur-Avre).

Les liens proposés par cette page renvoient aux rubriques de perche-quebec.com ainsi qu'aux sites de l'université de Caen (Prefen, MRSH), de l'université Laval (PRDH) et de la Fédération québécoise des Sociétés de Généalogie (Fichier Origine).

Sources :
La liste initiale (134 noms d'adultes) a été établie par Françoise Montagne et publiée dans "Les Cahiers Percherons" intitulé Le Perche des Canadiens, n°20, 1974, Amis du Perche.
Les publications Perche-Canada ainsi que les ouvrages disponibles sont consultables auprès de la Médiathèque de Mortagne-au-Perche (Fonds Canada). Ils sont pour l'essentiel issus du Fonds Édouard-Leboucher, premier président de Perche-Canada qui fit don, par testament, de sa bibliothèque à la ville de Mortagne-au-Perche.