Mai1977 : le professeur Marcel Trudel découvre la maison de Jean, son ancêtre

Le 6 mai 1977, Marcel Trudel, historien canadien, auteur de nombreux ouvrages de référence sur la Nouvelle-France, est de retour dans le Perche. Il est accompagné d’un groupe d’une vingtaine d’étudiants de l’université d’Ottawa, pour vivre un moment «inoubliable» : il découvre en effet la maison de son ancêtre.

Trois siècles après le départ, en 1655, de Jehan Trudelle, Françoise et Pierre Montagne ont retrouvé un acte attestant avec certitude que la famille du pionnier canadien-français a bien vécu au lieu de la Petite Chevêrie à Parfondeval. Comble de bonheur, cette petite maison existe toujours. Elle appartient à Émile et Marguerite Lévesque, cultivateurs exploitant de la ferme voisine. Ces derniers décident de la restaurer et la transforment en maison d’hôte. Ainsi, le soir du 6 mai 1977, Marcel Trudel peut-il être le premier descendant à dormir sous le toit même où a vécu l’ancêtre. Depuis, de nombreux cousins canadiens, partagent la même émotion...

Édouard Leboucher, président de Perche-Canada, présente à Marcel Trudel, l’acte découvert dans les archives du notariat de Mortagne, attestant que la Petite Chevêrie a bien été le logis des Trudelle (photos Yves Danguy, Le Perche).