Épopée en Nouvelle-France : le Perche raconte une des plus belles pages de son histoire

Samedi après-midi, Perche-Canada et de nombreux amis du Perche se sont retrouvés autour de Michel Ganivet à l'occasion de la sortie de son livre "Épopée en Nouvelle-France", premier volume d'une collection intitulée "Perche et Canada Quatre siècles d'histoire", conçue afin d’intéresser un très large lectorat. Tout en répondant à une exigence scientifique, les illustrations et les cartes adjointes aux 152 pages de texte, permettent de retracer de manière originale et attrayante, l’aventure de 324 habitants issus d’une des plus petites provinces de l’Ancien Régime, et de rappeler qu’entre 1621 et 1763, ces petites gens, hommes, femmes et enfants, la plupart de condition modeste, ont, à leur manière, écrit une magnifique et émouvante page de l’histoire franco-canadienne.


Au premier plan Alain Morin, président de la fédération des Amis du Perche, éditrice du livre "Épopée en Nouvelle-France",
Michel Ganivet, Pierre Guimond, de l'ambassade du Canada, Jacki Desouche, maire de Mortagne, Denis Mary, Odile
et Philippe Léonardi, administrateurs de Perche-Canada (photo J.-F. Suzanne).

Michel Ganivet a tenu à rappeler que son livre avait pour but de mettre en valeur les recherches entreprises depuis la création de l’association Perche-Canada fondée par Édouard Leboucher (1915-1985), Jean Aubry (1904-1986) et Fernand Fortin (1888-1963), rejoints par Françoise et Pierre Montagne (1912-1993, 1902-1988) et tant d’autres. Leurs travaux, plus particulièrement ceux de Françoise Montagne (trop souvent oubliée dans les références d'auteurs intervenus à sa suite), ont apporté une contribution décisive à la connaissance du phénomène migratoire initié par Robert Giffard. Des historiens, des généalogistes éminents tant en France qu’au Québec, ont aussi apporté un regard original sur ce thème.
Compte tenu de l’attrait grandissant du musée de l’Émigration française au Canada, de Tourouvre (ouvert en 2006), du questionnement constant des « cousins » du Nouveau Monde en quête de leurs racines, cet ensemble documentaire exigeait une synthèse ainsi qu’une mise en perspective sur fond d’histoire nord-américaine. Un second volume (prévu en 2018) consacré à la période de 1764 à nos jours, s’intéressera, à ce titre, aux générations issues des Percherons impliqués dans l’exploration des terres nouvelles. Il retracera également le grand retour des descendants sur la terre des ancêtres. D’autres travaux sont d’ores et déjà envisagés afin d’enrichir la collection (lieux de mémoire, biographies des pionniers, etc.).
Au-delà, le souhait unanime des initiateurs de la collection Perche et Canada, quatre siècles d’histoire est de relancer l’intérêt des universitaires et peut-être, à l’horizon 2020, avec l’aide du comité scientifique des Amis du Perche, d’organiser un colloque international sur le thème du Perche et Nouveau Monde.
La sortie de l'ouvrage de Michel Ganivet, aboutissement de près de neuf années de recherches et de lecture, a aussi été l'occasion de rendre un très bel hommage à Édouard Leboucher qui fit don de sa bibliothèque historique à la ville de Mortagne. Ce fonds exceptionnel est aujourd'hui en voie d'être définitivement regroupé dans les réserves de la médiathèque dans une salle spécialement consacrée au Canada et à l'hsitoire du Perche, ce dont les amateurs d'histoire autant que les chercheurs ne pourront que se réjouir.
Ouvrage en vente en librairie ou par commande auprès des Amis du Perche : http://www.amisduperche.fr/


L'heure du conte par Christiane, de l'équipe de la médiathèque, ou l'histoire du Petit Chapern rouge, version québécoise
(photo J.-F. Suzanne).


Pendant l'intervention de l'auteur (photo J.-F. Suzanne).


Signatures et discussions avec les lecteurs ont poursuivi l'après-midi (photo J.-F. Suzanne).